BRIANTIMMS.FR

Le site d'actualité

Comment réaliser un plan de reprise d’activité ?

Avec la place prépondérante que prend le système informatique, mettre en place un Plan de Reprise d’Activité ou PRA est devenu une pratique essentielle pour les entreprises. Si le système est adopté depuis plusieurs années par la majorité des sociétés aux États-Unis, il en est encore à son balbutiement en France. Dans ce qui suit, nous allons vous apporter de plus amples explications sur le PRA et sur la façon dont il faut procéder pour l’instaurer dans votre société.

Qu’est-ce que le PRA ?

Avec la dématérialisation, les entreprises dépendent chaque jour un peu plus de leur SI. Ici, le PRA fonctionne comme une assurance prise pour éviter une paralysie partielle, voire totale, de la société. Elle est mise en place pour anticiper et ensuite alléger au maximum les conséquences d’un sinistre majeur ou d’un incident critique touchant le système informatique d’une entreprise. Ce site sur le PRA informatique vous donnera de plus amples détails sur ces risques.

En mettant en place le PRA, une entité pourra sauvegarder un maximum de données pour reconstruire leurs serveurs et reprendre les activités vitales de l’entreprise pour limiter les coûts. Le tout en un minimum de temps.

Le PRA est en revanche à (bien) distinguer du PCA. Ce dernier est en effet un ensemble de systèmes – dont fait partie de PRA – mis en place pour assurer la continuité des activités d’une entreprise. En somme, le PRA est un sous ensemble du PCA. Cependant, il est aussi possible que le PRA puisse être indépendant, selon les besoins d’une structure.

Les différentes étapes de la mise en place du PRA

La mise en place du PRA consiste à mettre sur pied une cellule de crise, des moyens matériels et financiers et les procédures utiles pour gérer un incident. Le PRA peut être instauré par un prestataire externe ou par un employé au sein même d’une société, disposant d’une excellente maitrise technique sur le sujet.

Les étapes à mettre en œuvre ne sont pas figées, elles devront se faire tout en s’adaptant aux réalités de l’entreprise. En revanche, des actions essentielles de base existent, que voici :

–          Obtenir le feu vert des dirigeants

Quelles que soient les autres étapes propres à chaque structure, avoir l’accord de la direction est incontournable, car cette dernière a un rôle essentiel. Pour commencer, elle coordonnera le PRA pour s’assurer de l’efficacité de sa mise en place et de son efficacité. C’est aussi elle qui allouera le temps et les ressources nécessaires utiles, et sélectionnera les salariés compétents ou les prestataires chargés de la mise en place.

–          Évaluer les risques potentiels

Une étape cruciale consistera aussi à faire un état des lieux. Cette action permettra aux responsables de déterminer les types de situations auxquelles l’entreprise pourrait faire face. Cette étape permettra ensuite d’évaluer la vulnérabilité selon chaque risque, et d’apporter une solution appropriée.

–          Établir un ordre de priorité

La constitution du PRA passe par la consultation de chaque département de l’entreprise. D’ailleurs, un ou plusieurs représentants de ces départements devront faire partie du comité PRA. Chaque département devra établir une liste des processus selon un ordre de priorité, allant de l’essentiel au non essentiel. Sans surprise, le PRA s’occupera de tâches essentielles d’abord, avant de passer aux opérations importantes et ainsi de suite.

–          Déterminer les stratégies de récupération

76% des entreprises ont admis avoir déjà subi une perte de données. Une bonne stratégie de récupération est donc essentielle dans l’élaboration d’un PRA pour éviter la paralysie de la structure.

Pour un maximum d’efficacité, il sera nécessaire d’étudier tous les aspects de l’organisation : matériels informatique, lignes de communication, base de données, installations physiques, service client, etc.

Un technicien qualifié se chargera ensuite de trouver les solutions les plus adaptées pour protéger et récupérer un maximum de données informatiques.

–          Mettre le Plan de reprise d’activité sur écrit

Voici un bureau vide car les gens n'ont pas un plan de reprise d'activité !Lorsque tous les points auront été abordés, et qu’une solution aura été trouvée pour répondre au mieux à chaque risque, il faudra encore effectuer cette étape. Si la dématérialisation dans les sociétés requiert la mise en place du PRA, ce dernier doit en revanche être mis sur papier pour être consulté à tout moment.

Il faudra y mettre sur écrit les procédures détaillées. Il permettra d’identifier les procédures superflues et de fournir un plan pour développer les procédures.

–          Tester et faire valider le plan

Une fois le plan en place, il ne reste donc plus qu’à effectuer les tests. En plus de former chacun à son rôle, les tests grandeur nature permettront de faire des ajustements nécessaires pour plus d’efficacité. Ces tests devront ensuite continuer d’être menés (sérieusement) de manière régulière par chaque entreprise lorsque sa mise en place sera effective.

C’est une fois seulement que les tests auront été menés avec succès que le PRA pourra être soumis à la direction. Cette dernière se chargera de donner ou non son approbation pour son application.

Veronique4578

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page